La pédagogie Steiner Waldorf à la maison (#17)

La pédagogie Steiner Waldorf à la maison (#17)

0 Comments

Mes lecteurs et auditeurs, vous êtes patients, et même plus que cela, mais nous revoici! Avec la charmante et passionnante Monique Tedeschi, qui nous raconte son cheminement dans la pédagogie Steiner Waldorf, qu’elle pratique à la maison avec ses jumelles depuis de nombreuses années.

Pour nous écouter, c’est ici!

Liberté d’instruction et liberté pédagogique

citation "La liberté était ce qui exigeait le plus de discipline." Christian Garcin

Rappelons tout d’abord qu’en France, l’instruction est obligatoire, mais pas l’école : les parents bénéficient de la liberté d’enseignement, leur permettant de choisir le type d’enseignement dispensé à leurs enfants. L’instruction en famille (IEF) est une des options possibles dans ce cadre. 

Certaines familles choisissent de s’inspirer des principes de la pédagogie Steiner Waldorf pour instruire leurs enfants à la maison. C’est le cas de celle de Monique, qui a trouvé dans cette approche de nombreux éléments qui lui ont plu : sobriété, simplicité, relation avec la nature ; importance donnée à la beauté et à l’art ; et surtout grand respect de l’enfant. 

Steiner à la maison: entre rythme, simplicité et poésie

La pédagogie Steiner a permis à Monique de conjuguer plusieurs thèmes qui lui étaient chers et sur lesquels elle réfléchissait auparavant de façon isolée : impact des technologies sur l’enfant, contact avec la nature, besoin de respecter l’enfance qui, selon elle, est mise en danger par notre rythme de vie. La pédagogie Steiner intègre dans l’enfance de l’art, du travail manuel, des rythmes naturels. Elle donne une structure, une ossature, autour de laquelle on peut aborder la vie, la vie de famille, l’enseignement…

Table de saison: hiver, Noël. Les rythmes, saisons, fêtes et festivals sont centraux dans la pédagogie Steiner Waldorf.

Il s’agit d’une pédagogie riche et complexe, et il serait dommage de la réduire à une liste de choses à faire. Chaque famille peut choisir son degré d’implication, et il y a des éléments qu’on peut intégrer de façon simple : laisser place au jeu libre avec peu de jouets ; aller beaucoup dehors ; introduire l’art par la peinture, le dessin, le chant, la poésie ; favoriser le beau ; lire et conter ; établir un rythme quotidien, hebdomadaire, saisonnier, annuel ; favoriser le travail manuel. Ce sont d’ailleurs des pratiques des choses s’adaptend aussi très bien aux familles qui ne font pas l’IEF : cela fera autant de bien aux parents qu’aux enfants. 

Entre parent et enfant: posture et attentes

Accompagner dans la découverte du monde, avec patience, bienveillance et bon sens.

Dans les familles en IEF, la posture du parent instructeur est essentielle. Chez Steiner, elle est fondée sur la bienveillance, le respect du rythme des enfants et le dialogue entre tous les membres de la famille ; cela exige énormément de travail intérieur. Steiner insiste aussi sur la connaissance intime du développement de l’enfant (une démarche qui rejoint aujourd’hui celle des neurosciences) : on ne peut pas demander à un enfant des choses qui vont au-delà du développement de son cerveau. Ainsi, en pédagogie Steiner on n’introduit pas n’importe quelle matière à n’importe quel âge : on attend que ce soit le bon moment pour l’enfant et que cela fasse écho à des expériences antérieures. 

Chez Steiner, le développement de l’enfant se déroule par septaines (0-7 ans, 7-14 ans, 14-21 ans) ; connaître les caractéristiques de ces étapes permet d’assurer la discipline et d’organiser les journées. Ainsi, durant la première septaine, les enfants sont naturellement dans l’imitation. Si l’adulte référent vit dans la paix et la joie, l’enfant naturellement va plutôt suivre cet exemple. Si l’attitude d’un enfant pose problème, on essaie de canaliser son énergie, on lui prend la main pour lui montrer quelque chose ou lui proposer un travail manuel, mais il n’y a pas de moralisation. L’adoption d’un rythme, principe fondamental de la pédagogie Steiner, aide énormément tant les enfants que les adultes. Le rythme est quotidien (dans quel ordre se déroule la journée), hebdomadaire (quelle activité est organisée chaque jour ; ainsi le lundi peut être jour peinture, le mardi jour pain, etc…), saisonnier et annuel (avec l’organisation des différents festivals et fêtes).

Est-il possible de choisir Steiner à la maison?

L’environnement dans les écoles Steiner est très particulier, avec une imagerie unique, des gammes de coloris bien spécifiques, et des objets pensés spécifiquement (matières naturelles, jouets très ouverts, coins ronds…). Il est difficile de reproduire ceci à la maison ! Pour Monique, il y a des choses essentielles : un coin jeu libre et un coin art et artisanat, un ou deux rayonnages de livres de saison, quelques paniers avec des éléments de la nature. Pour le reste, on peut acheter d’occasion, faire soi-même (tricoter ou coudre des animaux par exemple). Le but n’est pas de posséder beaucoup de choses ni d’être une vitrine, mais de jouer et de s’ouvrir à l’art !

La nature, premier outil pédagogique chez Steiner... comme chez beaucoup d'autres pédagogues!

Le besoin du groupe peut se faire ressentir dans la construction du caractère, cependant les familles en IEF ne sont pas nécessairement isolées. Ainsi, de plus en plus de familles reproduisent l’idée américaine des « coop » et se réunissent pour organiser les festivals, fabriquer des décorations, apprendre ensemble… cela peut éventuellement (mais pas obligatoirement) se faire autour d’une école Steiner.

Les familles en IEF sont contrôlées une fois tous les deux ans par la mairie de leur domicile, pour vérifier les conditions de vie de l’enfant, et une fois par an par l’inspection académique, qui s’assure que l’enfant reçoit une instruction. Or il existe une progression très bien organisée dans la pédagogie Steiner, qui plaît généralement aux inspecteurs : il est rassurant de voir que les parents sont organisés, qu’il existe une progression, et que les parents prennent le temps d’expliquer la pédagogie adoptée et ses différents aspects. Ouverture, dialogue et préparation sont essentiels.

Ressources

Voici les liens vers les  ressources citées par Monique durant l’épisode.

Il existe plusieurs groupes Facebook Steiner en français : 

Les blogs de maman :

Les sites marchands : 

Monique Tedeschi est auteure et maman de jumelles de 16 ans instruites en famille. Après de longues études – DEA de droit, thèse en sciences politiques – elle choisit l’IEF à la suite d’une maladie qui lui fait se demander quel est le sens de la vie. Elle n’a pas suivi de formation Steiner officielle, mais a utilisé sa formation de chercheuse pour mener sa formation. Auteure des ouvrages La pédagogie Steiner Waldorf à la maison, Mon cahier d’activités Steiner Automne-Hiver , Mon cahier d’activités Steiner Été (aux Editions La Plage) et du blog Chant des Fées.


Related Posts

Charlotte Mason: présentation (épisode #14)

Charlotte Mason: présentation (épisode #14)

Deux heures. Annie, Fannie (les créatrices et hôtes du podcast « Un festin d’idées ») et moi avons parlé DEUX HEURES. Et nous aurions facilement continué sans la contrainte du décalage horaire ! Généreuse, je vous ai coupé ça en trois épisodes un peu plus digestes… Découvrez aujourd’hui […]

Rencontre avec Lola: éducation, confiance et liberté (épisode #8)

Rencontre avec Lola: éducation, confiance et liberté (épisode #8)

Entre quatre murs de pierres blanchis à la chaud, dans une maison au charme fou perdue au milieu des champs, j’ai rencontré Lola qui faisait là étape sur sa route des écoles. Cette jeune enseignante brillante et culottée a tout quitté pour apprendre de ses […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *