A l’école de la forêt (épisode #5)

A l’école de la forêt (épisode #5)

2 Comments

Bonjour chers auditeurs et chers lecteurs !

Le début d’année a été marqué chez nous par des fêtes de famille et de très (trop) nombreux virus, d’où une petite défaillance dans le rythme de publication des podcasts… pour nous faire pardonner et vous remercier de votre patience nous vous offrons cette semaine un épisode double. Et quel épisode ! Julie nous a donné son temps, son expérience et sa chaleur pour nous parler DU sujet qui me passionne en ce moment : les Forest Schools (je suis un peu monomaniaque de l’éducation, mes amis vous le confirmeront…). Pour écouter nos échanges (quelque peu enrhumés), c’est ici :

Forest School épisode 5

De quoi avons-nous parlé ?

Une Forest School (ou école de la forêt) est un lieu d’apprentissage en pleine nature. En France, cela peut prendre deux formes : soit un jardin d’enfant en nature (sur le modèle des waldkindergarten en Allemagne ou des Forest preschools en Angleterre) – une école primaire sur ce modèle est d’ailleurs en cours de création – , soit un lieu qui propose des ateliers à différents publics, régulièrement. C’est le cas de la structure de Julie.

Les premières Forest Schools ont été créées en Scandinavie dans les années 1950, lorsque le Danemark, la Finlande et la Suède ont revu leur système éducatif. Il s’agissait alors d’écoles maternelles en forêt, pour les enfants de moins de six ans. En 1995, des étudiants en puériculture venus du Royaume-Uni découvrent ce modèle lors d’un voyage d’étude au Danemark, et décident de l’importer chez eux. Depuis, ce modèle a connu un grand succès au Royaume-Uni, où il existe de très nombreux Forest Schools par ateliers. Particuliers, écoles, centres aérés, se rendent dans les Forest Schools pour retrouver une connexion avec la nature.

Forest School épisode 5

Que font les enfants dans une Forest School ?

Ils jouent ! L’objectif est que les enfants développent leur répertoire de jeu libre (pour en savoir plus sur le jeu, écoutez notre podcast consacré à ce sujet). On laisse les enfants interagir ensemble, librement, dans la forêt. Loin des classes fermées où règne la loi des adultes, exposés à une nature moins policée, les enfants développent entre eux de nouvelles compétences sociales. L’adulte propose des activités, sans imposer ; il reste disponible si les enfants ont besoin d’un conseil, pour développer un savoir-faire ou proposer une ressource (outil, matériel). 

Quelle est la différence entre l’animation nature et une Forest School ?

L’éducation nature développe la connaissance et le savoir faire dans la nature, et obtient comme produit associé le développement de la confiance en soi et de la résilience. Pour les Forest Schools c’est l’inverse : le but principal est le développement des compétences inter et intra personnelles, et l’objectif associé est le développement des connaissances et savoir-faire dans la nature. L’approche pédagogique favorise le jeu libre et la prise (mesurée) de risques, grâce au positionnement très spécifique de l’adulte, aux systèmes de communication mis en place, et aux rituels existants (cercle d’accueil par exemple).  

Et quand arrivent l’hiver et le mauvais temps? « Il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que de mauvais vêtements », disait Charlotte Mason. Le froid, le mauvais temps sont source de nombreux apprentissages. Les enfants apprennent à changer leur attitude vis-à-vis des éléments, à les connaître et à s’y adapter plutôt que s’y soustraire. Ces situations un peu moins confortables permettent aux enfants de prendre confiance en eux, de se reconnecter à leur corps. 

Forest School episode 5

Les Forest Schools se prêtent idéalement à l’accueil d’enfants ou de groupes d’enfants fragiles. Julie nous donne l’exemple de remédiation scolaire au Royaume-Uni, où certains enfants sont accueillis en Forest Schools une journée par semaine pendant toute l’année scolaire pour se reconstruire. Les enfants « moyens », ceux qui ne sont ni bons ni mauvais à l’école, un peu timides, ceux auxquels on n’a pas l’occasion de consacrer du temps, bénéficient aussi immensément de séjours en Forest Schools, où ils apprennent à développer leur assurance. Cette approche holistique permet de nourrir tous les aspects de la personnalité des enfants, pas uniquement leurs progrès académiques.

Comment monter une Forest School ?

Les Forest Schools se multiplient en France depuis quelques mois ! Le RPPN (Réseau de la Pédagogie par la Nature) compte une petite centaine de membres, dont environ la moitié sont porteurs de projets. Il y aurait environ une vingtaine de Forest Schools en activité en France.  Au Québec il y en a plusieurs, dont trois juste à Montréal (par exemple l’Ecole de la Forêt sur le Mont-Royal).

Forest School épisode 5

Pour monter une Forest School, il faut un terrain, qui peut être privé ou public ( dans ce dernier cas, il faut se renseigner sur les règlements et modalités auprès des collectivités locales, en particulier si on souhaite faire du feu). Le terrain doit être « si possible boisé, mais en tout cas inspirant » ; rien n’empêche donc d’imaginer une Forest School sur un littoral ou au bord d’un lac, mais il est vrai que la forêt est riche en matériaux / ressources et en potentiels. Ceci dit, on fait les compromis nécessaires ! L’approche pédagogique peut se mettre en place n’importe où.

Comment apprend-on cette approche pédagogique ?

En Angleterre, il existe une formation d’un an, accessible dès qu’on a le bac et de l’expérience avec les enfants. Elle couvre tant les aspects théoriques (développement de l’enfant, approche pédagogique) que pratiques (comment apprendre à un enfant à se servir d’outils, comment acquérir et transmettre les savoir faire), ainsi que la gestion forestière et l’impact sur l’environnement. En France rien de tel n’existe actuellement, mais le RPPN projette d’en proposer une dans les deux ans. Le premier module de formation, « Introduction à la pédagogie par la nature », existe déjà : il couvre l’utilisation d’outils, l’allumage de feu, l’analyse de risques (on ne fait pas prendre n’importe quel risque aux enfants). Les prochaines sessions auront lieu du 19 au 21 avril 2019 dans la Drôme, et du 19 au 21 juillet en Bretagne

Pour en savoir plus sur les Forest Schools

N’hésitez pas à visiter la page ressource du RPPN où vous pourrez retrouver une riche bibliographie sur le sujet.

logo autour du feu forest school

La Forest school « Autour du Feu » s’est installée en Bretagne, dans le Finistère, en septembre 2018. Julie, éducatrice voyageuse de 38 ans, rêvait d’importer le concept de Forest School, qu’elle pratiquait au Royaume-Uni, dans son pays natal. L’association propose des ateliers à différentes populations : groupes d’enfants instruits en famille (IEF), groupe parental pour les 0-5 ans (où sont présents parents et grand-parents, ce qui permet de beaux partages intergénérationnels), ateliers 6-13 ans (sans les parents), qui a aussi lieu deux fois par mois en anglais. « Autour du Feu » commence à travailler avec des écoles, un centre aéré (2 jours par petites vacances), un lycée technique (bénévolat et observation des ateliers), et bientôt avec un collège et d’autres institutions et autres acteurs locaux. On peut retrouver « Autour du Feu » sur son site Internet, sur Facebook  et sur Instagram.

logo RPPN forest school

Le RPPN (Réseau de la Pédagogie par la Nature, ou réseau des Forest Schools) a pour objectifs de regrouper et recenser les Forest Schools françaises, de mutualiser les ressources et de partager les avancées avec les porteurs de projets. A terme, il s’agit de développer et faire reconnaître une profession, nourrir le débat, soutenir la visibilité des Forest Schools en participant à des festivals et en étant en lien avec d’autres réseaux (Ecole et Nature par exemple). Le site du RPPN est incontournable pour en apprendre plus sur le sujet des Forest Schools.

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel épisode du Podcast des Petits Pas! A bientôt 🙂


Related Posts

Rencontre avec Pascale, éducatrice spécialisée et A(T)SEM Montessori (épisode #3)

Rencontre avec Pascale, éducatrice spécialisée et A(T)SEM Montessori (épisode #3)

Pour ce troisième épisode, nous inaugurons une série qui me tient particulièrement à cœur : Les Rencontres. Je vous inviterai de temps en temps à rencontrer une personne dont le parcours, toujours en lien avec l’éducation, est intéressant. Intéressant parce que différent, parce qu’inspirant, parce que […]

Rencontre avec Lola: éducation, confiance et liberté (épisode #8)

Rencontre avec Lola: éducation, confiance et liberté (épisode #8)

Entre quatre murs de pierres blanchis à la chaud, dans une maison au charme fou perdue au milieu des champs, j’ai rencontré Lola qui faisait là étape sur sa route des écoles. Cette jeune enseignante brillante et culottée a tout quitté pour apprendre de ses […]



2 thoughts on “A l’école de la forêt (épisode #5)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *